• Imprimer
  • Envoyer par email

Jardi Parc

Jardi Parc : Une « success story » familiale !

Créé en 1998 par Didier Guidosse, Jardi Parc est spécialisé dans l’entretien des espaces verts. La clientèle se compose essentiellement d’entreprises. Particularité remarquable, parmi la quarantaine de clients que compte la société, les plus importants sont des entreprises actives dans la production et le transport d’électricité.

Une spécificité qui s’est développée petit à petit. À la fin des années 90, la SPE (aujourd’hui EDF-Luminus) les consulte pour l’entretien de leurs espaces verts situés aux alentours de la centrale TGV (turbine gaz-vapeur) de Seraing. L’équipe s’agrandit, le matériel se diversifie et en 2000, l’ALE (actuellement Resa) leur fait confiance à leur tour. Un véritable défi et un beau challenge pour cette « petite » entreprise qui se veut avant tout exigeante quant au travail fourni mais aussi conservatrice de son « esprit familial ». La simplicité de Didier s’illustre par le fait que vous ne le trouverez pas sous son nom « Guidosse » mais bien sur le légendaire surnom qu’on lui a communément attribué : « Didier le Jardinier». Aujourd’hui, Jardi Parc gère de nombreuses cabines appartenant à Resa mais aussi leurs différents centres d’exploitation ainsi que les sites de production hydrauliques et éoliens d’EDF-Luminus.

Depuis janvier 2015, un contrat supplémentaire, avec Electrabel, apporte un nouvel élan à Jardi-parc.  Nous avons en charge l’entretien des espaces verts autour de la centrale nucléaire de Tihange. Un contrat qui a permis à l’entreprise d’engager huit nouveaux travailleurs. La boite tourne désormais avec 25 ouvriers. Pour la gestion de la société, Didier est secondé par son épouse Annie et ses deux enfants, Julian et Caroline. Travailler à la centrale, c’est évidemment un contexte particulier. Formations intensives, examens multiples et autorisations en tout genre sont nécessaires pour accéder au site.2015 rime aussi avec modernité. En effet, pour un suivi précis et rigoureux des travaux réalisés, un service informatique sur tablette numérique a été créé.

La sécurité, ce n’est pas un vain mot pour Didier. Nous avons le label VCA. D’ailleurs, de plus en plus de client l’exigent. Pour obtenir cette certification européenne, l’entreprise doit répondre à un certain nombre de critères et est contrôlée annuellement. Tous nos ouvriers reçoivent une formation sécurité d’une journée lors de leur engagement. Ils sont également formés pour lutter contre les incendies et certains ont une qualification pour travailler à proximité des lignes électriques à haute-tension.

Depuis quelques années, le secteur est en pleine mutation suite à l’entrée en vigueur de la nouvelle législation européenne visant à limiter l’usage des pesticides et autres produits chimiques. De nombreuses solutions sont déjà prescrites. Et, à partir de 2019, c’est toutes les formes de pulvérisation, sauf à usage privé à domicile, qui seront interdites, explique Didier. Des contraintes qui obligent l’entreprise à reconsidérer ses processus de travail et à s’équiper en matériel adéquat.

Au-delà de toutes ces essentielles normes de sécurité, de ces nouvelles législations, etc, Didier veille à conserver ses valeurs qui traversent le temps et les changements ! À ses yeux, il est primordial de mettre à l’honneur : le respect de son équipe, plus communément appelée « ses gars ». Il insiste sur la convivialité et sa principale inquiétude reste le bien-être de « ses gars » sans lesquels, pour lui, rien n’aurait été, n’est et ne sera possible ».

Infos pratiques : Avenue du Gros-Chêne 15 – www.jardiparc.be – renseignements au 04/275.53.06 ou par mail info@jardiparc.com