• Imprimer
  • Envoyer par email

Any-Shape

Any-Shape : Une start-up technologique ambitieuse

Fin 2015, Bertrand Herry et Roger Cocle, créent Any-Shape, une start-up spécialisée dans la fabrication additive, plus connue sous le nom d’impression 3D industrielle. Et c’est à Flémalle, au sein du zoning de l’Espace Phénix face au "centre acier" que s’installent les deux jeunes entrepreneurs pour développer leur entreprise. Un choix qui ne doit rien au hasard ! Nous voulions profiter du tissu industriel de la région liégeoise et des opportunités de croissance qu’offre la cité ardente. De nombreuses industries technologiques, comme Techspace aéro, CMI ou la FN, sont établies ici, explique Bertrand.

Le secteur de l’impression 3D industrielle est en plein développement. Et Any-Shape compte bien en profiter ! L’objectif est de s’imposer comme un acteur incontournable au niveau européen dans les deux ans. Les possibilités d’application qu’offre cette technologie sont infinies. Par rapport aux techniques de fabrication classiques, l’impression 3D est plus souple, plus rapide, et permet de réaliser tout type de formes, même les plus complexes. Les principaux clients de la start-up flémalloise sont issus de secteurs à haute valeur technologique : l’aérospatial, la défense, l’énergie, l’automobile (prototypes, compétition),… Mais nous proposons des solutions adaptées et innovantes en fonction des besoins et des particularités de chaque entreprise, y compris les PME et TPE, précise Bertrand. 

Any-Shape est complètement autonome. Depuis la conception jusqu’au contrôle de qualité en passant par la production, toutes les étapes du processus industriel sont réalisées à Flémalle. Les produits finis sont en plastique, métal (aluminium, inox, titane,…) ou matériau composite. Active depuis le mois de mars 2016, l’entreprise occupe déjà six personnes, ouvriers techniciens et ingénieurs. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin…

Qu’est que la fabrication additive ?

Il s’agit d’un processus de fabrication d’un objet par ajout de couches successives d’un matériau identique réduit en poudre. Un laser, créant un phénomène de fusion, permet de solidifier la mise en forme. La conception, informatisée, est effectuée via un logiciel de modélisation en trois dimensions. Le fichier 3D qui en résulte envoie à l’ « imprimante » les informations relatives aux endroits où la matière doit être ajoutée pour chaque couche.

Ce procédé est plus économique que les techniques d’usinage classiques qui impliquent la soustraction de matière pour produire un élément fini. En outre, il ne nécessite ni moulage, ni outillage. Il permet donc la fabrication de petites quantités d’objets à moindre coût. La fabrication additive est également plus rapide et permet la réalisation de mises en forme complexes impossibles par les méthodes traditionnelles.

Infos pratiques : Rue de la Digue 37 - 04/223.00.95 - www.any-shape.com